La collection des pièces de monnaie EURO c'est notre passion. Accéder au site de l'Association EuroMismatique !


Dernière visite le Nous sommes le Mar Déc 10, 2019 8:10 08


Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: La Monnaie de Paris milite pour une pièce de 5 euros
MessagePosté: Sam Mai 07, 2011 9:11 21 
Modérateur du forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Déc 24, 2005 12:47 00
Messages: 1878
Localisation: Haute-Loire
Bonjour,

Le Figaro a écrit:
La Monnaie de Paris milite pour une pièce de 5 euros

L’établissement, qui a dégagé l’an dernier un bénéfice record de 18 millions d’euros, veut s’inspirer du 5 francs suisse.

La Monnaie de Paris va - une nouvelle fois - faire gagner de l’argent à son actionnaire, l’État. L’établissement public, qui a le monopole de la frappe des monnaies et des médailles sur l’Hexagone, a enregistré, en 2010, une progression de 20 % de son chiffre d’affaires, à 149,7 millions d’euros. Un niveau qui n’avait plus été atteint depuis la hausse exceptionnelle d’activité liée à l’introduction de l’euro.

Autre fait marquant, 30 % seulement de ce chiffre d’affaires est lié à l’activité séculaire de frappe de monnaies. L’institution a dégagé 70 % de ses revenus à partir de ses activités commerciales : en particulier, les «euros et régions» - 4 millions de pièces de 10 euros à l’effigie des 26 régions françaises - ainsi que les pièces en «or et en argent», ont représenté 72 millions de revenus.

La Banque centrale européenne y est opposée

Au final, le bénéfice net de la Monnaie de Paris progresse, à 18 millions. «Nous reverserons 12 millions d’euros de dividendes à l’État», annonce Christophe Beaux, son PDG. Arrivé en 2007, ce dernier a réalisé en trois ans l’objectif qu’il s’était fixé pour 2012. Il va donc élaborer cette année un nouveau plan stratégique autour de deux idées détonantes.

D’abord, avec six autres établissements de frappe européens, la Monnaie de Paris va faire campagne auprès des autorités pour la création d’une pièce de 5 euros, «sur le modèle du 5 francs suisse», explique Christophe Beaux. Et ce dernier d’exhiber une pièce helvète vieille de 25 ans pour prouver sa capacité de résistance comparativement au billet de 5 euros dont la durée de vie est de 1 an en moyenne. Un argument qui rend la pièce moins coûteuse sur longue période même si son coût de fabrication est à la base cinq fois plus élevé que celui d’un billet. «Nous pourrions faire économiser 10 milliards d’euros aux États de la zone euro sur 40 ans», explique Christophe Beaux tout en reconnaissant que la BCE est hostile à cette idée : «Ils estiment, à tort, que créer une nouvelle pièce entretiendrait l’idée auprès des citoyens que l’euro est inflationniste.»

Deuxième sujet de réflexion : les instituts monétaires en Europe ont-ils vocation à garder leur monopole de frappe ? «Nous sommes probablement trop nombreux à fabriquer de l’euro», justifie Christophe Beaux pour qui il y a là matière à réduire le coût de fabrication des pièces en les amortissant sur plus grande échelle.

hervé.

_________________
Image

hervejfr


Haut
Hors ligne Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000-2011 phpBB Group
Theme created StylerBB.net & kodeki
Traduction par: phpBB-fr.com